Ce matin, après une petite sieste entre 4:00AM et 5:00AM (non non je ne suis pas décalé), j'ai pris mon sac à dos et mon bonnet et je suis parti dans la froide fin de nuit à la conquête de la grosse colline à côté de chez moi: Le Mount Count-tha, littéralement la montagne à miel. J'avais pour but d'assister au lever de soleil sur la ville. En regardant la carte, j'avais compté une heure et quart de marche. Je m'étais laissé un quart d'heure de rab. Mais j'avais pas pris le facteur dénivelé en compte, et comme d'hab, j'étais un peu à la bourre dans mon planning. Résultat: le soleil est arrivé avant moi. Enfin j'étais le premier des touristes toutes catégories confondues (vélos, motos, voitures et bus). Et j'ai pu tranquillement me bousiller les yeux en prenant le petit dej'. La prochaine fois je prendrais mes lunettes de soleil...


Sur le retour, je me suis aperçu qu'il existait un chemin pédestre jalonné de peintures aborigènes, vachement moins dangereux que le bord de la route.